La Garde de Sécurité Pénitentiaire (GSP) est une unité paramilitaire qui a été créée par décret en date du 17 août 1984. Ce décret dispose en son article 2 que : «  La garde de sécurité pénitentiaire est une unité paramilitaire qui a pour mission d’assurer l’application des lois et règlements relatifs à la sécurité dans les établissements pénitentiaires ».

En rappel, la gestion des prisons n’a pas toujours relevé de la compétence du Ministère de la Justice. En effet, de la période coloniale jusqu’en 1983, c’est le Ministère en charge de l’administration du territoire qui s’occupait des prisons au Burkina Faso. S’agissant de son évolution institutionnelle, il est à noter que l’actuelle Direction générale de la GSP a dans un premier temps sous la forme d’un service. Par la suite, ce service sera érigé en direction de la sécurité pénitentiaire. C’est à la faveur de l’adoption du décret n° 11-477/PRES/PM/MJPDH du 26 juillet 2011 portant organisation du Ministère de la Justice et de la Promotion des Droits Humains, que la Direction de la sécurité pénitentiaire sera érigée enuneDirection Générale de la Garde de Sécurité Pénitentiaire… Les multiples réformes opérées répondaient à rendre les conditions carcérales plus humaines et plus en phase avec les standards internationaux..

Relevons que le premier recrutement du personnel de la GSP est intervenu en 1988 soit quatre (04) ans après sa création. Ce personnel qui se composait de six (06) contrôleurs, onze (11) assistants et 175 agents, n’a eu pour seule formation que celle militaire effectuée à l’ex-Centre National d’entrainement Commando de Pô.

Cette première cuvée de personnel de la GSP a dû attendre jusqu’en 1997 pour bénéficier d’un stage de formation de six mois à l’Ecole nationale de Police.

A la suite de ce premier recrutement, intervenait le second en 1997. C’est seulement en 1998 qu’ont été ouverts les premiers concours professionnels qui ont permis de recruter entre autres les premiers inspecteurs de la GSP. Quant au recrutement des inspecteurs par voie de concours direct, c’est en 1999 qu’ils seront recrutés au nombre de deux(02) titulaires de diplôme d’études supérieures qu’ils étaient.